Naruto Unleash the Bijuu
Bienvenue sur NUB !

De nombreux personnages disponibles, un staff actif et une communauté soudé. Une intrigue prenante et des nombreuses choses de prévu !

N'hésitez à nous rejoindre ou à poser vos questions !


Forum RP Naruto
 

Partagez | 
 

 [Kiri] Eijiki Dokusai

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Eijiki Dokusai
avatar
Messages : 37
Date d'inscription : 09/12/2013
Age : 24

Feuille de personnage
Santé:
305/305  (305/305)
Chakra:
505/505  (505/505)
Rang: Jounin Jounin
MessageSujet: [Kiri] Eijiki Dokusai   Lun 9 Déc - 17:32

    Description physique

  • Quand on le voit, la première chose à laquelle on pense, c'est qu'il pourrait être le guerrier parfait. Il est grand, très grand, approchant de peu les deux mètres, à trois centimètres près. On ne peut donc pas le rater dans une foule mais si ça n'était que ça. Il est aussi grand que large, tout en muscles. Il doit être l'un des rares hommes au monde capables de rivaliser avec le   puissant Yondaime Raikage sur le domaine du muscle pur. Il est cependant plus raffiné et n'explose pas les portes à tout bout de champ. Il a les cheveux, d'un blond cendra vaporeux, en broussaille et plaqué sur l'arrière avec de temps en temps une mèche qui se balade malgré tout ses efforts. Seule excentricité vestimentaire dont il s'autorise, un petit bijou fixé sur son front d'une façon bien étrange, c'est l'un des rituels de sa famille. Son visage est assez carré, il colle au physique du géant musculeux. Les pommettes saillantes et le menton carré. Cependant, il conserve malgré cette apparence, plutôt rustre, un port plutôt élégant et noble. Celui qu'on trouve souvent chez les officiers de haut rang. Le tout surplombé par des yeux d'un bleu profond, lui donnant ainsi un regard inquisiteur, qui achève le tableau du géant froid qu'il se plaît à mettre en scène. Il se rase de près et ne laisse jamais son visage être rongé par le cancer de la moustache, ça ne serait pas digne de son rang !

  • Souvent bras nue, il porte sur ses poignets, large comme des cuisses, d'énorme bracelet métallique, loin d'être aussi épais que celui du Raikage, ceux de notre héros sont eux, relativement pratiques pour le combat, protégeant ses poignets des blessures et lui offrant un renfort d'armure bienvenue pour bloquer une lame qui aurait, sinon, entaillé lourdement ses chairs. Il porte souvent, à la place de la veste militaire réglementaire, d'épaisse plaque de ferraille sur le torse clouté et renforcé, tant pour supporter son propre corps et ses propres techniques, que pour lui éviter les rencontres malencontreuses entre son cœur et un kunai particulièrement bien lancée. Sous toute cette ferraille, il porte souvent des hauts très simples, T-shirt noirs, verts de gris, parfois rouge. Il se couvre rarement les bras, le froid ne semble pas avoir de prise pour lui. Lors de certaine cérémonie importante, il revêt parfois une cape blanche immaculé, surmonté d'épaulette qui ne doivent pas être pratique du tout, mais qui ont un effet relativement dissuasif. L'aidant encore une fois, à ressortir de la masse, qu'il domine bien souvent d'une bonne tête.

  • Pour le reste de son corps, il opte pour un pantalon moulant, en toile noir ou violette sombres, ses cuisses aussi épaisses que le coup d'un taureau. Ainsi, ses mouvements ne sont pas gênés ou entravé lorsqu'l est amené à se battre. Son corps étant son arme principale, il se doit d'être prêt à dégainer dans toutes les circonstances. Le tout maintenant en place par une discrète ceinture argentée. Sur ses genoux, pour éviter les mauvais chocs, car rien n'est plus violent qu'une douleur aux genoux, nombreux sont ceux qui vous le diront, il porte des genouillères renfoncées en métal. De dire que c'est également pour mieux casser des bouches, il n'a qu'un pas ! Lors d'importante mission, il revêt sur ses jambes un enchevêtrement de plaques métalliques, du même acabit que celle sur ses genoux. Mais les vêtements de ferrailles n'étant pas le plus pratique du monde, il ne les met que lorsqu'il y est obligé, pour sa propre sécurité. Il n'a que faire des ridicules sandales de ninjas, lui, il porte des épaisses bottes qui remontent pratiquement sous le genou.

    Description morale

  • Sous les tours d'un homme pour qui la fierté et l'honneur sont le centre du monde, se cache de profonde blessure. Il est seul et a réussi à vivre avec, il n'a pas énormément d'ami, il n'a jamais voulu s'en faire, du moins, n'a plus voulu s'en faire après la brume sanglante. Car il s'est baigné dans le sang de ses amis, de ses camarades avec qui il avait partagé d'immense souffrance lors de l'entraînement rigoureux des jeunes académiciens du village de la brume. Et c'est cet événement qui va marquer le reste de sa vie à jamais. Il défend le régime sanglant et souhaitait même y revenir. Non pas par plaisir ou par cruauté, mais simplement, pour justifier la mort des siens, il ne veut pas avoir fait tout ce qu'il a fait, avoir versé autant de sang pour rien. C'est sûrement futile comme raisonnement, et au fond de lui, peut-être en a-t-il conscience sait . Malgré tout, il est devenu, après quelques turpitudes, un ninja au talent reconnu, relativement connu à l'étranger, il n'a pas la trempe d'un ninja copieur ou d'un enfant du désert, l’isolationnisme kirien y étant pour quelque chose, mais il arrive à tirer son épingle du jeu.

  • Il est dur avec lui-même et plus encore avec les autres, même s'il aime profondément ses élèves, il recycle les schémas qui ont forgé toute sa vie et particulièrement, son enfance. Jamais on ne l'a consolé, rassuré ou poussé à se dépasser pour son bien-être, jamais cela n'a été au programme. On l'a toujours poussé à aller plus loin par fierté, pour l'honneur de la famille, du village, pour la survie. Sa propre survie... On l'a entraîné à haïr et à écraser les autres, qu'il soit ses amis ou ses ennemies, ses frères ou des monstres. Il a pendant longtemps, du chasser les déserteurs et il y était un traqueur particulièrement zélé qui souvent, ne laisser aucune trace de l’existence de sa cible. Jouissant ainsi d'une certaine liberté, l'idée de partir l'a souvent effleuré, de loin, mais il n'aurait jamais osé, ça ne serait pas digne, ça ne serait pas honorable.

  • Ainsi, il essaie de transmettre ce qu'il peut, tant bien que mal, à ses élèves, un cadeau de la nouvelle  Mizukage. Sa fierté prenant souvent le pas sur ses sentiments réels, il se voit comme un père pour eux, jamais il n'a eu d'enfant, il ne s'est jamais marié. Ils sont maintenant le centre de son univers. Il se mêle de politique de temps en temps, son statut lui permettant d'avoir, relativement souvent, voix au chapitre. Il déteste l'alliance, encore plus qu'il ne déteste l'Akatsuki. Malgré l'importance qu'a eue l'organisation à Kiri, il veut personnellement arracher les dents, une par une, à Kisame, particulièrement et tous les autres rats qui font partie de cette organisation. Il ne veut pas s'allier avec les autres, il ne voit là qu'un complot pour instaurer plus de puissance pour Kumo et Konoha et dans l'ombre de la feuille, Suna tirerait son épingle du jeu. Mais il n'aurait rien pour Kiri & les autres villages. Il méprise son chef militaire, Terumi Mei, pour l'histoire et les rumeurs qui planent sur elle et ce chien d'Uchiha, il déteste les déserteurs... Qu'importe leur village.

  • Il n'aime pas grand-chose, il prend un certain plaisir à écouter de la musique. Il lit souvent, il n'a pas grand-chose d'autre à faire le soir. Il sait tenir l'alcool et va de temps en temps vider une coupelle de saké ou deux avec des vieux compagnons d'armes, pour parler du bon vieux temps. Il ne désespère pas un jour de trouver une femme et de perpétuer les noms des Eijiki, mais il a encore le temps. Gérer le caractère particulier de ses trois élèves lui prend, pour le moment, suffisamment de temps et il ne se voit pas se marier, s'il doit mourir d'ici quelques jours, quelques mois dans le plus grand conflit de l'histoire. D'une certaine façon, c'est ce qu'il attend, une mort honorable, pour le libérer de ses tourments... À moins que quelqu'un ne l'en délivre !

    Histoire

  • La main de son père s'écrasant sur son visage, c'est le premier souvenir de notre héros. Il est l’aîné de la famille Eijiki, c'est donc sur lui que tous les espoirs de son père se sont portés. Il est né de façon conventionnelle. Sa mère a accouché, dans de plutôtbonnes conditions, dans le domaine familial. Il ne se souvient pas de ses premières années, avant cette fameuse baffé, il devait avoir trois ans, quatre peut-être mais pas beaucoup plus. Déjà, son père avait commencé à l’entraîner, avec rigueur. Dans l'honneur et pour le village, son père était un nationaliste extrémiste, qui voyait dans la brume sanglante un moyen d'élever Kiri au-dessus des autres villages. Ainsi, pendant les cinq années qui ont précédé sont entrés à l'académie, c'est son père qui lui a fait la classe et il avait déjà un niveau bien supérieur à la majorité des jeunes gens de sa promotion.

  • Rapidement, il s'est adapté et s'est avéré faire un bon chef de groupe. L'entraînement militaire étant presque plus gentil que celui que son propre père lui faisait subir, en parallèle avec celui de l'école, il a aidé les autres à s'en sortir et rapidement, des liens de sont créés entre eux. Ils étaient tous très soudé et on s'était bien gardés de leur dire à quoi ils allaient avoir à faire, même si, au fond d'eux-mêmes, il le savait peut-être. De cette période, il ne garde le souvenir que des petits corps inertes, de l'odeur ignoble de brûler. Il s'en est sorti, il avait déjà, à cette époque, les bases de ce qui allait le rendre plus tard, célèbre, le taijutsu enflammé,l'Ho-Oh  Ken, le poing du phénix, c'est ainsi qu'il l'avait appelé. Ce n'est pas à proprement parler une technique héréditaire, ce sont plus des katas qui se transmettent de père en fils.

  • Les Eijiki ne sont pas un clan au sens conventionnel du terme, ils ne sont pas nombreux, pas plus de trois ou quatre individus. Mais c'est une famille bien installée dans le village, qui s'est battu au côté du Shodaime Mizukage pour fonder le village, elle a ainsi, une réputation plutôt solide dans le village et une place au conseil du village, occupé maintenant par Dokusei mais à l'époque, c'était son père qui était en charge de ce poste. Ainsi, il est devenu genin. Rapidement, il a monté les échelons, ainsi, à l'âge de treize ans il était devenu chourin, à seize il était promu jounin. Promotion qu'il a reçue pour fait d'armes lors de l'invasion des Kaguya, nombreux sont les fous osseux à être tombé sous son poing. À vingt ans, il a été incorporé dans l'escouade de chasse aux déserteurs sur sa propre demande. Son père était fier de lui, mais la relation entre les deux hommes n'était fut point morte. Dokusei méprisant son père, pour des raisons bien personnelles. Un peu plus tard, notre héros venait de fêter ses quatorze ans, quand sa petite sœur, de huit ans sa cadette venait de rentrer à l'académie. C'est cette année, que le village de Kiri serait obligé de mettre fin à son système de sélection, Zabuza massacrant sans pitié tous les candidats, sa petite sœur y comprise. Il avait eu de nombreuses conversations avec son père sur ce problème, jamais sa sœur ne devrait y prendre part mais il n'avait pas mot à dire... Ainsi le cœur sombre de Dokusei s'est serré encore une fois de plus...

  • Il s'est mesuré avec le démon de Kiri, qu'il déteste tout particulièrement lors de sa tentative de coup d’État mais n'a pas réussi à sauver le Mizukage et encore moins à tuer son ancien allié. Il est alors devenu un chasseur de déserteurs encore plus zélé qu'avant après ce moment, délaissant tout ce qu'il pouvait pour traquer cet homme et assouvir sa soif de vergence. Il voulait laver l'honneur de sa famille, mais surtout, trouver un but à sa vie, trouver une raison pour se battre, une raison de mourir, enfin, il avait un autre but que de faire ce qu'on lui avait dit ! Un autre but que de servir son père ou son clan ! Pendant ses longs voyages, ses parents sont morts, il a approuvé un nouveau vide à la mort de sa mère mais étrangement, une certaine forme de soulagement à celle de son père. Apprenant la mort de Zabuza, tué par Konoha, il a raccroché son masque et est redevenu un ninja normal, décoré militairement de nombreuses fois. Il avait enfin acquis le prestige que son père lui rêvait, mais à quel prix ? Il s'était installé dans cette vie vide de sens, il avait existé pour rien... Le monde qu'il avait défendu, le monde pour lequel il avait tué, le monde pour lequel sa sœur était morte n'était plus et il voulait le voir renaître, pour que tout ça n'est pas était fait pour rien. Ainsi, il a milité et milite toujours pour le retour de la brume sanglante et pour la destitution de la Mizukage actuelle. Cette dernière, pour l'occuper et se laisser un peu plus de mous, lui a collé dans les pattes une équipe de jeunes genins qui semble, contre toute attente, lui faire le plus grand bien... Nous verrons bien où l'avenir nous porte !




Mon honneur m'est plus cher que ma vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uzumaki "Pain" Nagato
avatar
Messages : 171
Date d'inscription : 10/07/2013

Feuille de personnage
Santé:
300/300  (300/300)
Chakra:
550/550  (550/550)
Rang: Edo Tensei Edo Tensei
MessageSujet: Re: [Kiri] Eijiki Dokusai   Lun 9 Déc - 22:25
Orthographe : très bon
Niveau RP : excellent
Nombre de lignes : 147

Cette fiche a été lue par Pain(complet) et Kabuto Yasushi. Nous devons dire que nous avons été assez unanimes sur le niveau RP, tu intègres très bien tous les éléments de Naruto et de son univers pour un personnage qui finalement, est extrêmement profond et bien ficelé. Fiche très immersive, totalement dans le cadre de ce qu'on attend. Personnage avec une profondeur surprenante, tu ne tombes pas dans le cliché de la montagne de muscle, tu mérites donc le rang Kage. Gare cependant à ton inattention, quelques petites choses auraient pu être améliorées sur la forme avec une meilleure relecture. Tu obtiens donc ton personnage avec 500 points RPG.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

[Kiri] Eijiki Dokusai

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Piri piri piri [comme Kiri]
» Cimetière de Kiri
» Darok, Jounin spécial de Kiri - Accepté
» Hôpital de Kiri
» Mairie de Kiri

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Unleash the Bijuu :: "°o.O Le Forum O.o°" :: Introduction :: Règles du RP :: 3. Tout sur les personnages inventés :: Archives-