Naruto Unleash the Bijuu
Bienvenue sur NUB !

De nombreux personnages disponibles, un staff actif et une communauté soudé. Une intrigue prenante et des nombreuses choses de prévu !

N'hésitez à nous rejoindre ou à poser vos questions !


Forum RP Naruto
 

Partagez | 
 

 [Konoha] Nakita Niu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
MessageSujet: [Konoha] Nakita Niu   Mer 3 Juil - 11:49


" Même sans espoir, la lutte est encore un espoir. "





    Nom/Prénom : Nakita Niu.
    Age : Environ 18 ans.
    Sexe : Féminin.
    Village : Konoha.
    (Lineart du dessin par Ayate Akito.)





Description Physique -
Une jeune fille toute simple, voilà ce qu'est Niu. Elle n'est ni trop grande - sa taille ne dépassant pas les cent quatre-vingts centimètres - et son poids n'est ni trop maigre, ni trop imposant. Disons qu'elle ne cherche pas à être la plus maigre ou bien la mieux taillée des kunoichis. On peut certainement dire qu'elle se fiche de ce genre de futilités et qu'elle se contente d'être comme elle est. Quant à son physique en général, il est semble toute normal. Des mirettes bleues, deux petites billes toutes claires qui parfois lui font mal s'il y a trop de soleil, voilà ce qu'il lui sert d'yeux. Sa peau elle, est plutôt claire mais, sans pour autant être livide, elle a la chance de ne pas avoir un teint maladif. Malgré tout, elle a toujours l'air plus ou moins fatiguée et il lui arrive souvent d'avoir des cernes sous les yeux, mais seulement lorsque sa nuit a été un peu trop mouvementée ou lorsqu'elle est éveillée depuis trop longtemps. Quant à ses cheveux, ils sont d'un châtain plutôt clair et la jeune fille les attache en deux couettes basses au niveau de ses épaules, tandis que le reste de ses cheveux lui retombent encore sur le visage, en plus d'une petite mèche rebelle au niveau de son front. Impossible de la coiffer celle-là ! C'est sa petite touche à elle, ça.

Dans sa façon de s'habiller, la jeune shinobi reste tout aussi simple qu'à son habitude. Pas de couleurs criardes, mais du gris, du noir et du blanc. Elle porte généralement une tunique grise claire et bustier qui s'arrête au niveau de ses cuisses, avec un short noir par-dessous. Avec tout cela, la jeune fille porte un T-shirt et de longues mitaines en résille, ainsi qu'une écharpe blanche dont elle ne sépare jamais. Afin de rajouter un peu plus de féminité - et encore - à sa façon d'être, Niu possède de nombreuses boucles d'oreilles, notamment au niveau de ses cartilages. La jeune fille porte son bandeau ninja noir au niveau de sa taille, tout simplement parce qu'elle ne savait pas où le mettre sinon. Un autre détail à apporter ? Ah oui, un tatouage remonte le long de sa colonne vertébrale pour venir se terminer au niveau de son cou. Il n'est en règle générale pas visible et représente son appartenance à son Clan.



Description Morale -
Au prime d'abord, lorsque vous la rencontrez, vous pouvez vous dire que la Niu, elle n'est pas très causante, voire même très renfermée sur elle-même.. Ce qui est le cas ! Face à trop de monde qu'elle ne connait pas, ou même face à un simple inconnu de son village, la demoiselle préfère se faire discrète. A quoi bon se faire remarquer de toute manière ? Mais tout cela, ce n'est vraiment qu'à la toute première rencontre, car lorsque la jeune fille vous a dans le collimateur, elle ne vous lâche plus ! Non pas que ce soit une coureuse de garçons ou même de filles, c'est juste qu'une fois que vous lui avez témoigné de la sympathie, elle vous en sera redevable toute sa vie. Elle est ainsi, sociable comme pas deux malgré ses airs de petite jeunette renfermée. Et puis, au contraire, s'il venait advenir que vous lui fassiez du mal, elle ne l'oublierait pas non plus ! Mais elle n'est pas vraiment rancunière pour autant, laissant souvent couler les soucis, mais se souviendra malgré tout de se méfier de vous à l'avenir.

Niu n'est pas vraiment une fille qui apprécie de se prendre la tête, elle aura d'ailleurs plutôt tendance à se taire si la conversation commence à tourner au vinaigre. Ce n'est pas une lâche loin de là, mais lorsqu'on sait que l'on est en tort ou que notre interlocuteur l'est, mieux vaut éviter d'empirer les choses. Hausser les épaules en affichant un petit sourire et tout le monde sera content. Cependant, même si elle fait souvent profil bas, elle ne relâchera jamais ses efforts au cours d'un combat ou d'un entrainement. Suivre la voie que lui avait tracé sa mère lorsqu'elle était petite, faire des efforts pour dépasser ses frères et sœurs, voilà ce qu'elle souhaitait tant faire. Toujours se donner à cent pour cent, suivre le sillon de son frère et aider les siens, voilà comment on peut définir le Nindo de la jeune demoiselle. Quelque chose d'autre à raconter sur elle malgré tout ça ? Eh bien.. En dépit de sa gentillesse et de sa sociabilité apparente, la jeune shinobi vit encore et toujours dans la tristesse d'avoir perdu ses parents, mais après tout, qui pourrait vivre sereinement après avoir perdu un être cher ? De plus, la désertion d'Ayate Akito, son amie de toujours, semble l'accabler au plus haut point, même si la plupart de ses peines restent pour le moment cachées en elle.



Dernière édition par Nakita Niu le Mar 16 Juil - 21:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: [Konoha] Nakita Niu   Sam 6 Juil - 15:24


" L'histoire est un perpétuel recommencement. "



Histoire -
Toutes les histoires n'ont pas toute une belle fin, quoi de mieux pour caractériser celle de cette jeune shinobi de Konoha, Nakita Niu. Bien sûr, tout a bien commencé, tout commence toujours merveilleusement bien, ou alors il faut vraiment ne pas avoir de chance. Le clan des Nakita est une vielle famille de Konoha, spécialisée dans la maitrise innée du Fuuton et des techniques de Genjutsu - même si quelques membres possédaient en plus une maitrise avec le Hyôton. Les Nakitas étaient une famille autrefois grande, maintenant bien réduite. Une grande partie de leur puissance a en effet été perdue au cours de la première et de la seconde grande guerre de ninjas, mais ce ne sont que de vielles histoires maintenant. Le déclin de cette famille a suscité une certaine hantise chez quelques personnes, si bien qu'on pouvait entendre que ce clan était maudit, alors qu'en réalité il n'avait juste plus assez de puissance pour continuer à subsister, si bien qu'il y a une vingtaine d'année, il ne restait plus qu'une dizaine de membres. Ceux qui étaient prédestinés à faire perdurer le Clan étaient Tsuyu et Baku Nakita, un jeune couple dont la femme était l'héritière du Clan.

Il y a vingt ans de cela naquit un premier enfant, Aurore, qui ressemblait à sa mère comme deux gouttes d'eau avec ses cheveux mêlant le rose et le châtain, ensuite, un an plus tard, vinrent Akatemi et Mïon, une bonne paire de jumeaux hétérozygotes aux cheveux noirs qui avaient dû hériter ce caractère de leur père, l'un était l'intelligence et la patience incarnées, tandis que l'autre était une pile électrique quelque peu décalée, puis vint la petite Niu, en dernier. Avec quatre enfants bien portants, la descendance du clan Nakita était réussie et la perpétuation de ce Clan se ferait ainsi sans problèmes.

Durant les premières années de la vie de la fratrie, il n'y eu pas grand chose qui vint interpeller la petite famille. Tous vivaient avec tranquillité dans leur maison se situant à la bordure de la porte principale du village. Il y eut bien un ou deux décès d'un oncle et d'un grand-père dans la famille, l'un mort en mission, l'autre décédé de vieillesse, mais mis à part cela, rien de très notable. L'ainée de la famille ne se faisait que remarquer que pour son excellence à l'académie, tandis que les jumeaux, aux antipodes l'un de l'autre concernant leur caractère parvenaient on ne savait comment à s'entendre à merveille. Et puis la petite dernière, elle, on en parlait rarement, toujours calme, toujours sage, toujours à sa place de petite dernière chouchoutée en somme.

Cependant, lorsque la cadette arriva dans sa dixième année, un incident sans précédant frappa son Clan. C'était une journée comme les autres, tandis qu'elle rentrait chez elle après des essais aux lancés de shurikens après l'école avec son unique frère Akatemi, que le drame se produisit. Leur maison entière était en proie aux flammes !

Une foule de personnes était agglutinée autour de la bâtisse en feu, mais personne de leur famille n'était présent ! Ni leur mère, ni leur père, ni leurs sœurs, personne ! Étaient-ils.. ? Visiblement, personne n'avait survécu et quand bien même survivant il y aurait eu, ils auraient été écrasés par le toit qui venait tout juste de s'écrouler sur les fondations de la maison. Les deux enfants âgés de onze et dix ans avaient tout perdu, en l'espace d'un instant, tout leur monde avait été annihilé, tous les liens qu'ils possédaient étaient désormais détruits. Un incendie intentionnel ? Qui aurait pu vouloir du mal à ce petit Clan paisible que personne ne remarquait vraiment ? La faute a pas de chance ? On ne pouvait croire que cet incendie se soit déclenché par accident sans que personne ne le remarque. Encore aujourd'hui, les questions fusent quant au réel départ du feu, même si depuis il avait été admis par Konoha que ce n'était qu'un simple accident, un malheureux accident. La jeune fille regardait sa maison, le regard vague, puis finit par tomber à genoux :

" Pourquoi.. On a rien fait.. On.. On mérite pas ça.. "
" Je sais bien.. "

Voilà comment en un instant la vie peut tourner. Après tout, c'est ça, être ninja, c'est savoir perdre sa famille ou ses amis et aller ensuite de l'avant, il faut toujours aller de l'avant, ne pas relâcher ses efforts, même quand tout porte à croire que vous avez tout perdu. Peu de temps après la mort de ses parents, la jeune Nakita se fit par le plus grand hasard une très chère amie, ce qui lui réchauffa quelque peu le cœur. Alors qu'elle jouait au parc seule avec les trois chatons qu'elle avait reçu afin de les faire devenir des armes, son regard son posa vers une petite fille aux cheveux roses qui pleurait seule dans son coin. Devait-elle aller lui parler ? Devait-elle la laisser ainsi ? Sa tête lui disait de l'aider, son corps lui, intimidé, lui ordonnait de rester là. Malgré tout, elle parvint à s'approcher d'elle et se souvient encore aujourd'hui des premiers mots échangés avec elle :

" Hé.. Faut.. Faut pas pleurer ! Est-ce que tout va bien ? "
" ... Je suis toute seule.. "
" Oh je.. Toi aussi alors.. "
" Je suis toujours toute seule.. "
" Ben.. Maintenant tu ne l'es plus ! "

Un rire, puis une main tendue, rapidement acceptée. La petite fillette timide qui n'osait parler à personne semblait s'être envolée d'un coup d'un seul, comme si elle avait toujours été aussi sociable. Certains disent que c'est le destin, que les deux gamines étaient faites pour se rencontrer et s'épauler, d'autres vous diront que face à la peine, même les plus solitaires préfèrent revenir vers les autres.

" Est-ce que tu.. Tu veux jouer avec moi ? "
" ... D'accord ! "

De la joie se lisait sur le visage des deux fillettes. Aucune ne connaissait le malheur de l'autre et pourtant elles se comprenaient comme si elles avaient chacune vécu ce que l'autre avait subi. Cette jeune fille aux cheveux roses, c'était Ayate Akito, jeune gamine qui devint très rapidement la meilleure amie de Niu, sa confidente, telle une sœur.

Cependant, malgré le bonheur d'un des deux derniers membres de la fratrie Nakita, l'un des deux relâcha en partie ses efforts un an durant, abandonnant l'académie et s'entrainant seul tandis que Niu continuait à aller à l'école. Un an après le drame, le jeune garçon intégra à nouveau l'académie, se retrouvant par chance dans la même classe que sa petite sœur. Après tout, face au drame qu'ils avaient tout deux vécu, sans doute avait-on voulu qu'ils puissent s'épauler jour après jour. C'est d'ailleurs à l'Académie que la fillette fit la rencontre d'Iruka, un petit garçon sortant tout juste, lui aussi, d'un terrible drame. Ce fut une journée comme les autres après tout, puis elle l'avait vu, là, tout seul dans la cour alors que les Sensei avaient dit de retourner en classe. Niu, elle, avait été quelque peu retardée alors qu'elle jouait avec ses trois chatons, avant de porter son attention vers le petit garçon.

" Bah alors.. Qu'est-ce que tu fais tout seul ici ? Tu vas te faire engueuler ! "

Un petit sourire forcé s'était alors affiché sur son visage, tentant de se montrer sociable. Avec sa petite bouille et ses cheveux bleus, il n'avait pas l'air bien plus âgé qu'elle, voire peut-être moins vieux. Les deux jeunes enfants échangèrent quelques mots, mais bien rapidement ils durent tous deux retourner en classe après s'être fait fâchés par un professeur.

Ce ne fut que quelques jours plus tard que les deux jeunes apprentis-shinobis commencèrent à se présenter, puis à se côtoyer. Lui, avait vu tout son Clan périr juste devant ses yeux, se retrouvant alors seul au monde. S'il y a bien une chose pour laquelle la jeune fille se trouvait chanceuse, c'était d'avoir encore son grand frère pour veiller sur elle, même s'il n'était plus que l'ombre de lui-même. Bien vite, les deux jeunes enfants devinrent amis, Niu ayant lié avec Iruka la même relation qu'elle possédait avec Akito à ce moment-là.

Deux années et demie passèrent tandis que les deux Nakita avaient pris du recul quant à leurs camarades de classe, quant à toutes relations, mis à part Niu qui avait pu trouver des amis sincères en Akito et en Iruka, jusqu'à avoir passé leur examen afin de devenir de vrais shinobis. S'étant battus avec acharnement l'un comme l'autre, les deux frères et sœurs n'eurent pas le moindre mal à avoir leur diplôme, et ainsi, d'obtenir enfin leur bandeau frontal.

Finalement, il advint qu'Akatemi et Niu soient dans la même équipe, peut-être avaient-ils déjà assez souffert l'un comme l'autre pour être séparés maintenant. La troisième personne ajoutée à leur équipe fut Ayate Akito, comme de par hasard. Beaucoup de jeunes diplômés de l'académie râlaient souvent au départ lorsqu'on leur attribuait leur équipe respective, mais pour la cadette des Nakita, c'était plutôt une bonne nouvelle ! Bon après.. Ce ne fut que sur le coup que cette équipe avait tout pour plaire ! Car avec la forte tête d'Akito et le peu causant mais cassant Akatemi, les journées promettaient d'être longues, surtout pour leur Sensei !

Rapidement, il fut admis que la jeune shinobi parvenait à maitriser l'élément du Fuuton, tout comme son frère, même si ce dernier avait également une affinité avec le Katon, tandis que la troisième comparse de leur équipe possédait le Raiton ainsi que le Suiton. Malgré tout, Niu possédait une affinité avec le Suiton ainsi que trois chats ninjas issu d'une même portée : Kuro, Nezu et Shiro. Il y avait d'ailleurs des chances pour que plus tard, elle puisse maitriser le Hyôton ou l'Art de maitriser la glace, tout comme l'avaient maitrisé sa mère et sa sœur ainée Aurore. De toute manière, malgré tout cela, il était inconcevable pour la jeune fille de se songer qu'elle puisse être plus faible que ses deux compagnons et donnait toujours son maximum. Face à des gens qui sont doués naturellement, il fallait qu'elle donne beaucoup de bonne volonté pour être à leur égal. Toujours devenir plus forte, ne pas se reposer sur ses acquis, voilà ce qu'elle devait faire !

Des années ont passé et les trois jeunes genins n'étaient plus reconnaissables. Tout avait changé en eux : leur façon d'être, de penser, de s'habiller, mais surtout de se battre. Adieu les petites têtes brulées, bonjour les vrais shinobis ! Ce n'est que grâce à leurs efforts qu'ils ont réussi en moins de quatre ans à passer Chuunin, comme la totalité de leur camarades de l'académie. De plus, le grand frère de Niu était même passé dans les forces spéciales depuis peu. Il y en a des génies comme ça, qui parviennent à aller loin en s'en donnant les moyens. Aujourd'hui, la jeune fille avait atteint la majorité, seulement deux jours après sa meilleure amie, mais cependant.. Rien ne la rendait heureuse et comblée pour autant. En effet, sa très chère camarade qu'elle considérait comme sœur avait vu sa famille périr le jour de son dix-huitième anniversaire, de quoi faire une sacrée surprise ! Certes, Akito n'avait jamais apprécié sa famille, comme cette dernière ne l'avait jamais aimé elle, mais les habitants du village de Konoha semblaient persuadés que l'assassin n'était autre que la jeune demoiselle aux cheveux roses, chose que sa camarade ne pouvait envisager ! Elle avait tenté de lui remonter le moral une fois, deux fois, trois fois, une multitude de fois, mais avait presque fini avec un œil au beurre noir la dernière fois qu'elle avait tenté de lui parler.

Les investigations pour retrouver les assassins du clan Ayate se faisaient de plus en plus précises, les informations semblaient venir à flot. Finalement, il fut conclu que l'attaque n'était pas interne au village, mais provenait d'un village voisin peu connu des habitants cachés par les feuilles. La bonne nouvelle fut annoncée à Niu par son frère, recevant alors pour mission d'en avertir son amie. La joie se lisait sur son visage, elle se précipita alors hors de chez elle, sans ouvrir la porte, passant par la fenêtre ouverte, accourant au domicile d'Akito.

La jeune Nakita ouvrit la porte sans avoir pensé à toquer, pressée d'annoncer la bonne nouvelle à son amie. Une fois face à cette dernière, Niu n'attendit pas une minute pour lui expliquer clairement la situation. Malheureusement elle n'eut pas le temps de terminer sa misérable tirade qu'elle dû rebrousser chemin quelque peu bousculée par son amie aux cheveux roses qui venait de sortir en trombe de chez elle.

" Akito.. ? "

Elle la voyait, filer ainsi, ses cheveux roses volant au grès du vent. Pourquoi partait-elle ? Pourquoi ne lui avait-elle rien dit ? La jeune demoiselle ne pouvait se permettre de la laisser disparaitre ainsi. Alors qu'elle se mit à sa poursuite, l'un de ses félins, Shiro - réputé pour son odorat sans faille - rejoignit sa maitresse dans sa course. Profitant de l'occasion, la jeune Nakita clama :

" Shiro, trouves-moi l'odeur d'Akito et, ne la perds surtout pas ! "
" C'est compris ! "

Il ne fallut qu'un instant au greffier pour s'élancer, ventre à terre, à la poursuite d'Akito. S'il y avait bien un chat sur lequel on pouvait compter pour retrouver une piste coûte que coûte, c'était bien lui !


Le temps passa, un long moment d'ailleurs, avant que le duo ne puisse s'arrêter, prenant une pause dans un arbre. Jetant un coup d’œil dans une clairière, Niu put enfin apercevoir la silhouette de son amie. La traque était finie, tout allait rentrer dans l'ordre. Après tout, la rose était une kunoichi qui avait besoin de solitude, il lui était déjà arrivé de partir un petit moment, mais jamais aussi loin ni aussi longtemps ! De toute manière, ce n'était vraisemblablement pas possible qu'elle quitte le village. La jeune femme en avait toujours fait parti, puis.. La brune ne pouvait se passer d'elle, non, c'était inconcevable.

Bien décidée à faire entendre raison à son amie de toujours, la Nakita sauta de son perchoir pour se réceptionner dans la clairière. Une fois ceci fait, quelle fut la surprise de la rose ! Mais également quelle fut sa haine à la vue de la brune.. A ce moment-là, la kunoichi lui lança un regard que jamais elle n'oublierait. Légèrement angoissée, Niu clama alors :

" Akito, rentre à la maison.. Je t'en prie ! "
" Konoha n'est plus ma maison, elle ne l'a jamais été. "

Ces mots agirent comme un violent coup de poignard dans le cœur de la jeune brune. C'était.. douloureux, affreusement douloureux même. Rien n'aurait pu lui faire plus mal alors. Ce n'était que des mots, certes, mais ces derniers avaient souvent bien plus d'impact que les armes s'ils étaient correctement utilisés. Niu baissa alors la tête, ne disant plus rien, le regard perdu dans l'immensité verte que formait le sol. Combien pouvait-il y avoir de brins d'herbes dans la parcelle qu'elle observait ? Et dans toute la forêt entière ? Et dans le monde ? Quand notre esprit s'égare, voilà le genre de questions que l'on peut se poser en situation critique.

" Dégage.. Pars ou tu crèveras ! "

Encore une fois, les mots agirent et permirent à la jeune demoiselle de redresser la tête, mais peut-être un peu trop tard. Voilà déjà que la rose venait lui mettre un violent coup de poing dans le visage. Tout cela n'avait rien de très fair-play je vous l'avoue.. Suite à ce coup, Niu tomba sur le sol, face contre terre. Se battre contre Akito ? Cela lui était impossible ! Dans le passé, certes, elles s'étaient parfois chamaillées, mais jamais Ô grand jamais elles n'en étaient arrivées à de la violence gratuite ! Enfin.. Peut-être n'était-ce qu'un coup de poing de.. frustration ? Peut-être allait-ce annoncer la fin des soucis. Ah, la naïveté.

Alors qu'elle voulu se relever, la jeune kunoichi sentit une pression sur sa tempe. En effet, l'Ayate venait de poser son pied sur sa tête. Si elle l'avait souhaité, bien sûr que Niu aurait pu user d'une technique de permutation, puis d'attaquer en retour, mais il n'en fut rien. Devant la faiblesse de sa maitresse, Shiro sauta de son arbre pour rejoindre lui aussi la clairière. Cependant, un simple geste de la main de la part de la Nakita suffit à l'arrêter. Il ne fit alors plus un pas et se contenta d'observer la scène de ses yeux aveugles.

Désemparée, tout ce que put faire la jeune fille, ce fut de parler. A ce moment-là, Niu fut sans doute plus faible que jamais, sans doute bien plus que le jour de l'incendie. Une nouvelle fois, une partie de son monde était détruite, bientôt il ne lui restera plus rien pour tenir.. Serrant ses doigts sur le sol à travers les brins d'herbes, la cadette de la famille disparue balbutia :

" Je suis.. Tellement désolée.. Tellement désolée de ne pas avoir réussi à t'apporter ce que tu cherchais tant.. "
" Toi, tu as toujours eu ce que je désirais.. Jamais tu n'aurais pu m'apporter quoi que ce soit. "

Comme pour mettre un point final à cette phrase et à leur amitié, la rose donna un coup de pied dans le visage de son ancienne amie. Du sang coula de ses lèvres rosées, tandis que deux perles salées se mirent à dévaler ses joues, l'une sur celle pleine de terre et l'autre sur celle qui était boursoufflée. Un instant durant, tout fut noir pour la Nakita, puis, lorsqu'elle reprit ses esprits, elle put voir sa meilleure amie, de dos, à quelques mètres. Savait-elle à ce moment là qu'Akito pleurait ? Sans doute pas. La jeune brune ne bougea pas, ne tenta plus rien, laissant sa coéquipière partir, sans un mot.

Lorsque sa silhouette s'effaça dans la forêt, c'est alors que Niu se releva. Sa tête se mit à tourner et elle crut voir des milliers d'étoiles danser devant ses yeux fatigués. Cependant, elle ne pouvait se permettre de rester là. La nuit allait tomber, les environs pouvaient devenir dangereux et, la jeune kunoichi n'avait plus la tête à se battre, plus la tête à rien d'ailleurs. Sans un mot pour son greffier, la jeune fille commença à marcher, le pas très vite emboité par la bête, cette dernière allant même jusqu'à sauter sur l'épaule de sa maitresse pour se reposer. Shiro l'avait bien mérité.


Le retour fut bien plus long que l'aller, sans doute à cause du chagrin et de la fatigue. Lorsque la Nakita aperçu la grande porte de Konoha non loin devant elle, l'aube n'allait plus tarder à poindre. C'est alors qu'elle déclara, d'une voix maussade et abattue :

" ... Nous revoilà chez nous. "


Dernière édition par Nakita Niu le Mar 16 Juil - 21:57, édité 12 fois (Raison : n)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: [Konoha] Nakita Niu   Mar 16 Juil - 19:02


" Se souvenir ranime ; vouloir se souvenir détruit. "



Test RP -
Des souvenirs, on en a tous : des tristes, des simplistes, des joyeux, des merveilleux et l'on en passe ! Pourtant, beaucoup de souvenirs disparaissent avec le temps, ne laissant généralement que les meilleurs ou les pires à ceux qui ne peuvent oublier. La jeune shinobi que ne se souvient que de peu de choses de son enfance. Pourquoi se souviendrait-elle de ce qu'elle avait ressenti un Dimanche après-midi lorsqu'elle s'était allongée dans l'herbe pour regarder les nuages ? Qu'est-ce qu'on se moquait de connaitre les rêves fantastiques qu'elle avait pu faire dans sa petite enfance ? Peu importait, mais malgré tout, parfois ce genre de petites choses tout aussi futiles qu'elles soient peuvent revenir à l'esprit.

C'était une simple et calme journée de Printemps, alors que Niu n'avait que huit ans. Elle jouait paisiblement au parc avec d'autres enfants de son âge, avec des gamins un peu plus âgés, voire même des bambins accompagnés par leurs parents. Ce jour-ci, le parc était particulièrement remplis, en même temps, c'était peut-être un Samedi.. Ou un Dimanche.. En fait c'était peut-être pendant les vacances. Cela remonte à si longtemps, l'on ne peut pas toujours se souvenir de tout dans les moindres détails. En tout cas, tout ce dont la jeune femme ne se souvienne aujourd'hui, c'est qu'il y avait son frère et sa sœur, Akatemi et Mïon, qui étaient présents avec elle. En même temps, ils étaient toujours avec elle. Encore aujourd'hui, la cadette des Nakita se souvient de la complicité qu'elle avait avec ces deux petits monstres qui n'avaient de monstre que le nom.

En quelques instants seulement, le parc semblait s'être vidé. C'était comme si l'on avait jeté un caillou au milieu d'une ribambelle d'oiseaux : avant de le faire, ils étaient nombreux et une fraction de seconde après le lancé, il ne restait plus personne. Le néant total. Ce fut comme s'ils s'étaient tous donné le mot en quelque sorte. Soudain, la fillette reconnut une voix qui lui était familière :

" Niu, Mïon, Akatemi, que faites vous ici bon sang, je vous ai cherché partout ! "

Une réelle inquiétude se lisait sur le visage de la jeune femme qui venait tout juste d'arriver dans le parc. Une trentaine peu entamée, des cheveux châtains aux reflets rosâtres, des yeux verts pomme, une taille élégante, oui, l'on pouvait dire que Nakita Tsuyu était une bien jolie femme. Pour une mère de quatre enfants, elle savait encore se rendre agréable au regard et l'on pouvait lire la douceur et la tendresse rien qu'en croisant son regard, ceci malgré la crainte qui l'habitait en ce moment-même. Après un léger soupir tandis que trois de ses marmots se rapprochaient d'elle, la jeune kunoichi finit par dire :

" Il se fait tard, il est l'heure de rentrer maintenant.. "

Les enfants hochèrent la tête, sachant pertinemment que lorsque leur mère décidait d'une chose, il ne servait à rien d'insister. Malgré ses airs de mère toute douce et toute aimante, la jeune femme pouvait être une forte-tête. Fort heureusement, cet aspect-ci de sa personnalité ne sortait au grand jour que lors des moments critiques.. Les yeux vairons de la paire d'enfants aux cheveux noirs se croisèrent, tandis que l'un deux commença à partir en courant, clamant un instant après :

" Le premier à la maison a gagné ! "
" Hé, tu triches Akatemi Onii-san ! "

Son double féminin se lança alors à sa poursuite, tendant les mains vers son jumeau afin de tenter de l'attraper tandis que ce dernier accélérait en riant. Il n'y avait que la petite tête brune qui était restée à sa position initiale, ne se contentant que de prendre la main de sa tendre génitrice pour ensuite commencer à marcher. Un regard émeraude vint se poser sur elle, tandis qu'elle levait ses petites opales vers ces dernières. Niu aimait bien se plonger dans le regard des gens, déjà à cette époque, elle considérait qu'un regard était révélateur de beaucoup de choses. Sa mère afficha un fin sourire et finit par lui demander :

" Tu ne fais pas la course avec eux ? "
" Je ne gagne jamais, ils vont toujours plus vite que moi.. "

La petite fille secoua la tête, visiblement vexée. Elle n'avait qu'un an de moins que les jumeaux et pourtant était si faible comparée à eux deux, encore plus face à sa sœur ainée. Ils étaient comme le Yin et le Yang, se complétaient à merveille, ne se lâchaient jamais, s'entraidaient sans cesse. Quand bien même elle se serait lancée à leur poursuite pour tenter d'en dépasser un, que l'autre aurait tout fait pour aider son jumeau à gagner. C'était tellement.. Tellement..

" C'est injuste, n'est-ce pas ? "
" Bah oui.. C'est toujours moi la dernière ! "

Une nouvelle mine boudeuse, tandis qu'elle lâchait la main de sa mère pour venir croiser les bras. S'il y a bien quelque chose qu'il ne faut pas faire avec une enfant énervée, c'est de lui montrer qu'elle ne peut rien faire pour réussir à accomplir ce qu'elle souhaite. Capitulation totale, la petite fille avait arrêté de marcher. Totalement ailleurs, Niu fut surprise d'entendre sa mère recommencer à lui parler :

" Tu es peut-être dernière à la course, mais je suis sûre que plus tard tu les dépasseras dans d'autres domaines.. "

La gamine leva alors de nouveau les yeux vers celle qui venait de lui dire ces paroles quelques peu réconfortantes, affichant au passage un petit sourire intimidé tandis que ses joues rougissaient avec légèreté. Finalement, la petite fille se disait qu'elle n'était pas si nulle que ça comme maman cette Tsuyu, ses paroles lui ayant réchauffé son petit cœur boudeur. Elle avait sans doute raison, la gamine voulait croire en ces affirmations. Rester derrière son frère et ses sœurs, cela avait toujours été son lot et son fardeau, mais en partant de la conviction qu'elle parviendrait à les dépasser un jour, la petite fille afficha un plus grand sourire encore. Cependant, avant qu'elle ne puisse se remettre à marcher ou bien reprendre la main de sa mère, cette dernière lâcha ces quelques mots :

" En attendant.. "

Affichant un sourire emplit de malice sur son visage, la jeune mère attrapa sa cadette dans ses bras et se mit à courir. C'était comme si elle retombait en enfance, laissant de côté ses soucis et jouant à la bonne mère qui aidait sa fillette à gagner la course. Que dire du regard des jumeaux qui ne s'attendaient pas à la voir arriver comme ça, à les voir arriver comme ça en riant comme si mère et fille avaient eu le même âge enfantin. Si Nakita Tsuyu avait survécu à cet incendie, Niu mettrait ses mains à couper qu'elle se souviendrait elle aussi de ce beau moment de complicité. Ce sont de beaux souvenirs.. Il y a tant de nostalgie là-dedans, mais lorsque l'on vit dans un monde où la guerre n'attend plus que son moment pour éclater, il est parfois bon de raviver de vieux et doux souvenirs. Il faut aller de l'avant.
Revenir en haut Aller en bas
Akatsuki
Akasuna no Sasori
avatar
Messages : 512
Date d'inscription : 28/06/2013
Age : 24

Feuille de personnage
Santé:
300/300  (300/300)
Chakra:
500/500  (500/500)
Rang: Akatsuki 2 Akatsuki 2
MessageSujet: Re: [Konoha] Nakita Niu   Mar 16 Juil - 23:29
Citation :
Niveau RP : Très bon
Orthographe : Très bon
Effort : Très bon (75 lignes)

Ishite Sophie & Akasuna no Hodor ont corrigé cette fiche et ils m'ont dit qu'ils ont bien aimé ! Très fluide est bien écrite, on voit comment le personnage se dessine et on retrace facilement toute sa vie. La famille est complète, la disparition dans l'incendie original, même si le thème des orphelins l'est un peu moins, mais c'est des ficelles qu'on utilise tous (je l'ai fait moi pour Ketsu').

Bref, tu es la première a bénéficier d'un changement de diplôme ! Tu passes d'un Shinkou jounin à un Diplôme Jounin !!! Donc pour ça je te félicite, une très belle fiche ! Qui te rapporte, car parlons argent, 190 points RPG ! Avec 800 points RPG pour ton nouveau diplôme ce qui te fait un total de 990 points RPG !

J'te laisse aller candidater et encore bravo Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Konoha] Nakita Niu   
Revenir en haut Aller en bas
 

[Konoha] Nakita Niu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Cimetière de Konoha
» Les ruelles de Konoha
» Hopital de Konoha
» Armurerie de Konoha
» Forêt interne de Konoha - Zone interdite

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Unleash the Bijuu :: "°o.O Le Forum O.o°" :: Introduction :: Règles du RP :: 3. Tout sur les personnages inventés :: Archives-