Naruto Unleash the Bijuu
Bienvenue sur NUB !

De nombreux personnages disponibles, un staff actif et une communauté soudé. Une intrigue prenante et des nombreuses choses de prévu !

N'hésitez à nous rejoindre ou à poser vos questions !


Forum RP Naruto
 

Partagez | 
 

 [Akatsuki] Fukarasu Juichi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Akatsuki
Deidara
avatar
Messages : 82
Date d'inscription : 11/12/2013

Feuille de personnage
Santé:
300/300  (300/300)
Chakra:
500/500  (500/500)
Rang: Akatsuki 2 Akatsuki 2
MessageSujet: [Akatsuki] Fukarasu Juichi   Mer 11 Déc - 23:49
Nom : Fukarasu

Prénom :
Juichi

sexe : Masculin

Organisation :
Akatsuki

Description physique :


Juichi porte la cape traditionnelle de l'Akatsuki, noire avec des nuages rouges pour motif. De taille moyenne, le shinobi n'est pas particulièrement musclé et ne s'impose pas par sa musculature. Sous cette cape, il porte un haut qui rappelle ceux des shinobi de Suna et le pantalon gris de l'Akatsuki et les guêtres blanches qui entourent ses sandales bleues. Les ongles de Juichi sont vernis de cyan et il porte une bague à l'annulaire droit de couleur cyan également qui arbore le signe 大洋 (l'Océan). Sur l'annulaire de sa main gauche, Juichi porte une bague en or avec un épis qui est le motif des Fukarasu et de leur réussite dans les affaires, le dirigeant de la famille porte cette bague depuis le fondement du clan, Juichi étant le seul survivant, il en a hérité. Au niveau de la tête, le shinobi porte la coiffe habituelle de l'Akatsuki et généralement un foulard noué qui lui cache le bas du visage afin de ne pas être reconnu. Le visage de Juichi est relativement fin, rasé de près. Si on devait retenir une chose de Juichi ce sont ses yeux dorés qui laissent toujours une impression chez les gens qu'il rencontre. Se cheveux sont longs, raides et noirs et il les coiffe en catogan afin d'être plus à l'aise. On peut remarquer autour de son cou le bandeau à l'effigie de Suna dont les armoiries du village ont été rayées d'un coup de Kunaï.

Description morale :


A/Première partie, du conseil des Kage au sauvetage de Kakashi :



La mentalité de Juichi est extrêmement complexe et paradoxale sous certains angles. Il a toujours été une personne extrêmement sensible et douée d'une empathie très importante, mais en ayant rencontré Madara lors d'une phase de dépression, il est passé du côté obscur. Toute la haine qu'il a accumulé durant des années à Suna a ressurgi, il a donc rejoint l'Akatsuki pour renverser les grandes puissances shinobi et enfin appartenir à un groupe qui le respecte. D'une intelligence hors du commun, Juichi a toujours été un incompris et s'est longtemps considéré comme un raté. Il voue à Uchiha Madara une admiration et une reconnaissance qui ne connait pas de fin.
Tous les sentiments de Juichi ont été enterrés durant de nombreuses années, il paraît donc aujourd'hui froid et confiant, mais peut craquer à tout moment, c'est pour cela qu'il termine en général vite les combats et que ses sentiments peuvent revenir à tout moment.

B/A partir du sauvetage de Kakashi :


A partir du sauvetage de Kakashi, Juichi montre une autre facette beaucoup plus sombre, manipulateur extrêmement doué, Juichi a berné tout le monde dès son entrée à Akatsuki, se faisant passer pour un nouveau venu, il était en réalité un criminel politique de grande envergure. Ce trait de caractère fut dévoilé plus tard dans l'histoire de NUB, faisant apparaître un personnage extrêmement retors et évitant la première ligne, plaçant ses pions et se rapprochant de Sasori. Il est admis aujourd'hui que Juichi est un être plutôt machiavélique, même s'il conserve de l'affection pour certains de ses anciens camarades d'académie comme Juuseï. Il semblerait même que la position de Juichi au sein d'Akatsuki ait été largement sous-estimée à l'apparition du personnage, le faisant passer pour un membre en devenir d'Akatsuki, il est présenté par la suite comme un membre confirmé ayant rejoint l'organisation par admiration pour Madara et par respect pour Pain. Cette position floue au sein d'Akatsuki illustre bien les relations hiérarchiques très complexes qui existent au sein du groupe de criminels. La très grande intelligence du personnage est également dévoilée dans cette deuxième partie, le faisant apparaître comme un calculateur utilisant la psychologie pour manipuler et ramener les gens à sa cause. C'est cet aspect qui explique en outre comment Juichi a pu ramener la sauvage Tori à sa cause. Tori ayant été la binôme officielle de Juichi durant tout le premier Arc de NUB, sa mort refait apparaître sa sensibilité puisqu'on voit le personnage extrêmement attristé d'apprendre qu'elle est décédée, laissant supposer une affection sincère pour cette dernière. On remarque une haine profonde du personnage envers les Uchiha en général (Madara semble faire exception), s'il ne portait pas Itachi dans son coeur, il a la ferme intention d'assassiner Sasuke et manifeste à plusieurs reprises son projet.


Histoire :

1/Les origines (1an-10 ans)

l'histoire de Juichi commence à Suna, dans une famille très aisée qui a su faire prospérer l'argent de terres agricoles obtenues au prix de dur labeur au fil des générations. Le Kazekage lui-même encensait régulièrement la famille Fukarasu pour l'essor économique et l'emploi qu'elle prodiguait au village. Juichi naquit de son père, Fukarasu Juichi et sa mère Fukarasu Reiko. L'enfant fut dès sa naissance protégé et choyé, Komaro pensait pouvoir en faire un homme d'affaire d'exception qui pourrait mener les affaires familiales avec brio. Sa mère, voyait en lui un petit poupon avec lequel elle pourrait combler son manque d'affection. Dans cette ambiance idyllique, le jeune Juichi passa ses jeunes années dans l'immense demeure familiale à Suna, construite de sable colmaté avec de la terre comme l'étaient toutes les maisons à Suna. Komaro prodigua à son fils une éducation stricte qui devait en faire un homme capable de savoir compter et vendre les récoltes des terres familiales...Komaro était un homme sec et strict, très conservateur. Pour lui, son fils était un héritier de la famille, et il portait le nom qui continuerait à faire évoluer les affaires des Fukarasu.
La déception fut immense lorsque Komaro découvrit que son fils était un garçon lunaire et sensible, qui passait des journées entières à contempler le ciel bleu...Reiko se contentait de rassurer son mari en disant que la différence de leur fils était passagère et qu'il était trop jeune pour commencer à spéculer sur ce qu'il deviendrait. La sensibilité et l'empathie de Juichi allait très loin, un jour il revint en pleurant car un oisillon était mort, il ne supportait pas l'injustice et chaque contact avec la dure loi de la vie le rendait effroyablement triste. Un jour, Juichi surpris son père se disputant avec sa mère à son sujet, tout simplement car son fils n'était pas aussi dur qu'il l'aurait espéré. Komaro tenta cependant de commencer à préparer son fils à prendre la relève dans les affaires familiales qui rapportaient à la famille comme au village plusieurs millions de Ryôs. Juichi montra une intelligence redoutable, et c'est alors que ses parents se rendirent compte que leur fils était intelligent...redoutablement intelligent, comprenant et analysant tout ce que les chiffres lui donnaient comme information. Reiko fut la plus heureuse du monde, ventant constamment les qualités de son fils. Komaro était moins enthousiaste, car son fils lui avait demandé de rejoindre l'académie, désirant plus que tout devenir un shinobi. Comme lui avait expliqué Komaro, les Fukarasu n'étaient pas des shinobi, ils étaient des marchands et avaient le pouvoir, c'était donc par ce pouvoir qu'il fallait dominer le monde. L'argent...c'était le seul mot qu'avait son père à la bouche, un jour il mit une gifle à son fils alors que ce dernier lui demandait pour une énième fois de rejoindre l'académie.
Ce fut Reiko qui céda en premier, convaincant son mari que Juichi devait aller à l'académie et que ça ne l'empêcherait pas de devenir un grand marchand.

2/L'académie ninja : un enfant innocent (10-12 ans)


Juichi finit par rejoindre l'académie. Lisant beaucoup, l'enfant s'imaginait rentrer dans un endroit où on le formerait à devenir l'élite du village. N'ayant jamais vraiment été intégré dans un groupe, surprotégé par ses parents et par l'obsession de son père à ce qu'il devienne sa relève, l'enfant n'avait connu que discipline dont seule la douceur de sa mère n'arrivait pas à couvrir les excès de son père. A l'académie, l'instructeur remarqua vite Juichi, un enfant renfermé et rejeté par les autres, qui ne parlait pas beaucoup. Rien à faire...Juichi était différent, et malgré tous ses efforts, il ne parvint pas à sortir du lot, son séjour à l'académie se fit entre brimade des camarades et regards circonspects de son professeur. Dans cet environnement, Juichi se renferma de plus belle. C'est alors qu'un jour, Akako, une des filles de l'académie partagea son repas avec lui. Akako était une jeune fille d'une beauté éclatante, malgré son jeune âge, tous savaient qu'elle serait incroyablement belle, d'ailleurs elle faisait tourner la tête à tous les jeunes shinobi de sa classe et était reconnue dans tous son quartier de Suna. En plus de cela, Akako était réellement exceptionnelle de par ses capacités dans le ninjutsu, ayant réussi à se découvrir très tôt une affinité Raiton. Akako fut la seule à avoir donné un peu d'intérêt à Juichi pour ce qu'il était...à partir de cet instant, un amour secret naquit dans le coeur de Juichi. C'est à cette période aussi qu'il rencontra Juuseï, fils d'artisan et cancre, comme lui. Juuseï et Juichi devinrent de très bons amis et formèrent une bande avec Akako. Le jeune shinobi passa l'examen de Genin peu de temps après, et le réussit avec des notes médiocres. Le professeur de Juichi lui conseilla de ne pas continuer dans la voie des shinobi, car il n'était pas assez doué.

3/Miroir brisé (12-18ans)

Le coup fut accablant...lorsque la mère de Juichi décéda...d'une maladie inconnue. Juichi l'apprit de son père alors qu'il rentrait chez lui, arborant fièrement son bandeau de protection à l'effigie de Suna. Son grand-père lui appris la nouvelle. Le chagrin fut terrible... un torrent de larmes continue qui dura près de deux mois. Komaro s'énerva à de nombreuses reprises, n'ayant plus de frein pour exprimer son animosité quant au comportement de son fils qu'il battit à de nombreuses reprises pour l' « endurcir », lui arrachant son bandeau de force. Malgré sa formation de ninja, Juichi ne se rebella pas, par respect certainement, et aussi car ses déceptions de l'académie et le décès de sa mère n'arrangeaient pas les choses. Il fut formé intensément par son père et abdiqua, décidant de devenir comme le désirait son géniteur une bonne fois pour toute. Juichi réprima son empathie tout en s'endurcissant réellement, mais se renfermant de plus belle.
Un jour, alors qu'il rendait visite à son grand-père, il lui posa la question pourquoi les Fukarasu n'avaient pas le droit d'être des shinobi. Ce dernier lui conta l'histoire du clan Fukarasu, autrefois un des clans les plus puissants de Suna, étant de puissants shinobis. Les Fukarasu avaient une affinité innée pour le Genjutsu et étaient capables de puissants Jutsu qui faisaient trembler les 5 nations ninja. Le conflit se rapprocha cependant, lorsqu'une partie du clan prêta allégeance au seigneur féodal, et l'autre partie au village de Suna, si bien que les deux parties durent régler le conflit par l'affrontement, se plongeant mutuellement dans de puissants Genjutsu. La quasi-totalité du clan perdit la vie, et les Genjutsu des Fukarasu furent classés dans les techniques interdites. Le clan devint une famille qui se consacra au commerce, ayant amassé pas mal d'argent, et de moins en moins de shinobi puissants sortirent de chez les Fukarasu, l'affinité génétique des Fukarasu pour le Genjutsu se dilua dans les générations pour finalement ne plus réapparaître et être supplantée par les marionnettistes. Plusieurs dizaines d'années plus tard, les Fukarasus étaient les plus riches du village et avaient des terres dans tous les grands pays, si bien que sans le savoir, ils étaient devenus une menace pour la paix globale...mais ça, nous en reparlerons plus tard.
Une immense frustration naquit en Juichi, qui ne comprenait pas comment sa famille avait pu perdre de telles capacités, et comment elle avait pu être trainée dans l'opprobre. A partir de cet instant, le jeune homme s'entraîna en cachette pour devenir de plus en plus fort, mais il était très limité dans ses capacités en ninjutsu, et apprendre lui demandait plus de temps que les autres. Alors qu'il rentrait chez lui, après son dix-huitième anniversaire, il croisa le chemin d'Akako, déjà Chuunin, qui le regarda à peine, Juichi la salua, mais elle ne répondit pas...une déception de plus pour celui qui ne comprenait pas ses semblables.

4/ Et les torrents se transformèrent en océans (18ans-28 ans)


Ce fut un beau jour d'automne, alors que Komaro était parti en déplacement que Juichi partit s'entraîner en cachette, c'est alors que tout se déclencha. Les yeux dorés du jeune homme se mirent à luire, et tout autour de lui se transforma...un univers parallèle qu'il ne connaissait pas, des illusions apparaissant à foison...un Genjutsu qui cependant fit vite mal aux pupilles du jeune homme au point de lui enflammer la cornée. Le gène dont lui avait parlé son grand-père, Juichi le possédait, mais maîtriser un Genjutsu était difficile, surtout sans maître. Le Genjutsu des Fukarasu était très particulier, et faisait appel aux yeux, sans savoir doser comment effectuer la technique, les yeux de l'utilisateur pouvaient brûler sous l'impulsion du chakra. Juichi cessa son entraînement qui lui laissa des douleurs oculaires. A son retour, il constata que son père était revenu, mais que la maison familiale était étrangement ouverte. Alors qu'il rentra, Juichi vit les cadavres de sa famille entassés les uns sur les autres, criblés de Kunaï.
La famille Fukarasu avait pris trop d'importance dans les pays environnants, et quelqu'un craignant la trahison avait fait assassiner tous ses membres, seul Juichi y avait échappé car il était à l'entraînement. Une nouvelle déception pour celui qui ne comprenait pas ses semblables, l'enterrement fut des plus pénibles. Même si Juichi n'arrivait pas à pleurer la mort de son père qui l'avait brimé durant toutes ces années, ce dernier lui avait apporté beaucoup, il se devait de le reconnaître. Shinobi raté, seul, avec des millions de Ryôs, à l'âge de 25 ans, Juichi décida avant de quitter Suna d'aller rendre visite à Akako et de lui avouer l'amour qu'il éprouvait pour elle depuis de nombreuses années.
Juichi alla acheter les fleurs les plus raffinées et se rendit chez Akako en tapant discrètement à sa porte, il lui tendit le bouquet avec un sourire et avoua maladroitement ses sentiments en demandant la jeune femme en mariage. Akako sourit avant d'éclater de rire, le jeune garçon qui avait toujours été un paria était devenu un jeune homme maintenant et s'exprimait sur ses sentiments.

« Tu as toujours été à part Juichi, mais tu n'as finalement pas été capable d'apprendre le ninjutsu, tout le monde ici te considère comme un imbécile, et je suis désolé mais je suis Juunin maintenant, regarde toi...t'épouser nuirait à ma popularité au sein de Suna...je suis désolée. »


Les fleurs tombèrent à terre...Juichi pleurait des larmes tièdes et abondantes. Pourquoi tout avait été un échec...comme toujours, on le prenait pour un imbécile. Juichi était asocial depuis le départ, mais maintenant il faisait les frais de sa différence, un enfant trop intelligent qui n'arrivait pas à comprendre les autres. Juichi fit ses valises et quitta Suna, pour aller se consacrer à ses affaires ailleurs. S'installant à Kiri, le jeune homme développa ses activités économique là-bas, tout en faisant connaissance du Mizukage. Le Mizukage était un homme froid et intransigeant, qui observait tout le temps Juichi comme s'il s'attendait à ce que ce dernier fasse quelque chose d'incroyable. Sans le savoir, le jeune homme était suivi par Madara depuis plusieurs années, attendant le moment à l'enfant qui était devenu jeune homme développerait l'affinité génétique de sa famille pour le Genjutsu. L'affinité génétique présente chez les Fukarasu était accompagnée souvent par des yeux plus ou moins dorés, ceux de Juichi avaient toujours été dorés comme jamais la famille n'en avait connu, mais l'histoire du clan Fukarasu étant devenue une légende, jamais personne n'y prêta attention.
Juichi fit alors la connaissance d'une jeune femme nommé Meï Terumi, cette dernière fut la seule à réussir à lui remonter un peu le moral alors que la dépression le guettait. Une shinobi extrêmement douée qui devint une connaissance de Juichi et lui fit oublier quelques temps ses soucis, elle était au moins aussi belle qu'Akako. La ressemblance avec Akako était cependant quelque chose qui repoussa un peu le marchand. Juichi était tellement timide et mal dans sa peau qu'il ne réussit pas vraiment à parler à Meï Terumi et lui avouer qu'il était tombé amoureux d'elle...trop sensible, une nouvelle fois le jeune marchand s'enterra dans la dépression et se résolut à maîtriser le Genjutsu familial.

Quelque part aux alentours de Kiri

Juichi concentra son chakra, effectuant des signes incantatoires, ses yeux se chargeaient de chakra, et face à lui apparut un animal, une immense fourmi, encore une illusion du Genjutsu. C'est alors que derrière lui apparut une ombre, un homme qui resta caché.

« Juichi...te voilà enfin. Tu t'entraînes dur. A ce que je vois tu t'intéresses de près au passé de ta famille. »

Derrière lui se trouvait le Mizukage. Le marchant dont les cheveux noirs et raides n'étaient pas coiffés et qui arborait une barbe de quelques jours sursauta.

« Mizukage-sama, vous m'avez surpris. »


Quelque chose était différent dans la voix du Kage.

« Ca t'intéresserait de savoir mieux maîtriser ton don ? »


Les pupilles de Juichi se dilatèrent.

Pendant trois années, Juichi s'entraîna d'arrache pied à l'aide du Mizukage qui le tint en secret. Perfectionnant son Genjutsu, le marchand démontra un talent exceptionnel pour le Genjutsu et dépassa toutes les espérances du Mizukage. Lorsque l'entraînement fut terminé, le Mizukage intima à Juichi que son travail en tant que Mizukage se terminait et que Juichi était maintenant un shinobi suffisamment entraîné.

« Juichi, tu as dépassé mes espérances...je n'en attendais pas moins d'un Fukarasu. Il est temps maintenant de te dévoiler la vérité. Mon nom est Uchiha Madara, et je connais la peine qui est tienne. Ta famille a été assassinée par des mercenaires à la solde de gens influents de divers pays autres que le tiens qui voyaient l'influence multinationale de ta famille comme une menace pour la paix. Ce monde de ninja est impitoyable. »

« Comment ? »

Reparler des parents de Juichi était douloureux. Une haine profonde accumulée dans le cœur du garçon incompris qui était devenu adulte.

« Quant à Akako, elle ne pouvait supporter de s'afficher avec quelqu'un comme toi. Tu es quelqu'un de bon Juichi, et t'avoir comme élève fut un réel plaisir, tu accompliras de grandes choses, car tu n'es pas pourri par la mentalité des villages shinobi... »


« Madara-sensei...vous connaissez Akako aussi...je n'ai jamais eu de place depuis que je suis tout petit, depuis trois ans, vous êtes le premier à avoir démontré un peu d'intérêt sincère envers moi, il y avait aussi cette femme, Meï Terumi, mais elle me rappelait trop Akako physiquement. »


Sous la tempête de réminiscences, Juichi sanglotait. Madara posa une main sur son épaule. Trois années de manipulation avaient fait leur effet, quelqu'un de torturé qu'il n'aurait aucun mal à transformer en machine à tuer.

« Je te comprends Juichi. Mais Meï Terumi tout comme Akako et ton père sont et ont été pourries par ce monde où seul le plus mauvais et le plus fourbes ont des chances de survivre. Mais tu sais, j'ai la solution. Je peux t'offrir enfin un endroit où aller lorsque tu seras perdu...te donner un but qui rendra le monde meilleur. »


Juichi leva la tête, il serait dévoué corps et âme à son maître qui lui avait permis d'apprendre les arts ninja. Madara sortit de l'ombre en lui tendant une cape noire avec des nuages rouges. Il surveillait Juichi depuis quelques années, c'était un des candidats qu'il aurait aimé recruté sous réserve qu'il maîtrise son pouvoir.

« As-tu déjà entendu parler de l'Akatsuki ? »


Juichi ne tarda pas à enfiler la cape...il était maintenant membre de l'Akatsuki.



5/Dans la pénombre de mon existence luit la lune écarlate (28 ans-32ans)


Juichi devint un membre de l'Akatsuki, et se conforma aux instructions de Madara pour disparaître de Kiri, tout en rayant son bandeau de protection à l'effigie de Suna. Un Genin qui avait abandonné n'était pas considéré comme un Nuke-nin mais bon, à partir de cet instant il deviendrait un membre de l'Akatsuki. Comme le disait Pain, tout le monde avait une raison pour se battre. L'argent que rapportaient les terres de Juichi alla pour financer l'organisation, et le shinobi s'appliqua à ne jamais montrer son visage lors de ses missions, recouvrant d'un foulard qui recouvrait la partie basse, afin de ne pas être reconnu. Il apprit que Meï Terumi était devenue Mizukage entre temps, certainement se souvenait-elle du Juichi timide et réservé qu'elle avait connu, de l'homme dépressif et fragile...maintenant un autre Juichi avait vu le jour.
Cependant, le membre de l'Akatsuki n'était pas au bout de ses surprises.Alors qu'il attendait dans une cache du pays du feu, un incident se produisit.

Un des repaires forestiers de l'Akatsuki, Pays du Feu

Juichi était assis à l'intérieur de la petite grotte et attendait que la pluie cesse, il avait voyagé seul et remit en place sa coiffe caractéristique sur sa tête. Trois ombres firent irruption à l'extérieur...des shinobi. Deux entrèrent dans la grotte et lancèrent des Kunaï qui perforèrent le manteau de Juichi. Le chef du groupe entra, le Juunin ordonna au membre de l'Akatsuki de se rendre. Il s'en était fallu de peu. Deux des shinobi s'effondrèrent, en proie du Genjutsu de Juichi alors que la silhouette qu'ils avaient touché se désagrégea. Le Juunin effectua un bond agile en arrière dans la grande grotte.

« Sors de l'ombre, ton piège ne marchera pas avec moi. Je sais que tu es seul, les Akatsuki fonctionnent par deux, tu es fichu. »

Une voix de femme. Décidément Juichi n'était pas au bout de ses surprises, il n'avait pas pu utiliser son Genjutsu sur la femme qui portait un masque...sans doute membre des ANBU de Suna. Juichi sortit de sa cachette, son manteau noir parsemé de nuages rouges flottant dans l'air de la grotte. La coiffe de l'Akatsuki et le foulard qu'il portait sur visage empêchaient de le reconnaître. La jeune femme effectua quelques signes incantatoires.

« Pas de pitié pour la vermine...Raiton : Raikyuu no justsu. »


Une boule électrique se forma dans la main de la femme qui la projeta sur Juichi qui eut le temps de faire quelques signes lui aussi et de fixer les yeux de la jeune femme à travers le masque. La boule frappa de plein fouet l'Akatsuki qui s'effondra. La Juunin s'approcha du corps, ce dernier se décomposa cependant à une vitesse impressionnante...encore une illusion. Elle put entendre les applaudissement de l'Akatsuki qui se trouvait à vingt mètres derrière elle.

« Tu es douée, il s'en est fallu de peu, tu ne m'as même pas laissé le temps de lancer une attaque plus puissante... Cela faisait longtemps que je n'avais pas eu à me montrer pour lancer mon Genjutsu. »

La jeune femme se retourna, incrédule et observa la bandeau au cou de l'Akatsuki, les armoiries de Suna étaient rayées.

« Ton Genjutsu nécessite un contact visuel, j'ai vu ça quand tu as éliminé mes coéquipiers, ils ont fixé ton illusion. »


Juichi était impressionné.

« Maintenant montre moi ton visage, et finissons-en. »


Juichi ricana.

« Je pense que tu l'as mérité...de toute manière, tu vas mourir, mais montre moi le tiens aussi. »

La jeune femme enleva délicatement son masque. Juichi fit de même avec sa coiffe et son foulard. La surprise fut de taille. Ce fut la Juunin qui la première montra sa surprise.

« Juichi ! IMPOSSIBLE ! »


Juichi eut du mal à masquer sa surprise. Akako se trouvait en face de lui.

« Tu n'as jamais été capable de faire un ninjutsu correct...comment fais-tu pour maîtriser ainsi le Genjutsu ? »


L'Akatsuki sourit.

« Aha, si tu me bats, je te le dirai peut-être. Qu'importe ton identité...je vais te tuer. Tu es un sbire de Suna, un des villages qui est à l'origine de mon malheur. »

L'homme effectua des signes incantatoires.

«Suiton : Mizu Bunshin no Jutsu. »


Akako sourit et lança une nouvelle attaque électrique qui élimina les clones.

« L'eau est faible face à l'électricité, j'en attendais plus d'un Akatsuki...tu es et resteras un imbécile Juichi. »


Juichi sourit, alors que la jeune femme exprimait sa surprise, elle avait regardé son visage, et donc ses yeux ce qui lui avait permis de faire les signes pour lancer son Genjutsu.

« Comme tu l'as dit, j'ai toujours été nul en ninjutsu, je suis incapable de faire un Mizu Bunshin, tu es déjà dans mon Genjutsu. »

La jeune femme se rendit compte trop tard qu'elle s'était électrocutée elle-même. Juichi s'approcha lentement d'elle, la fixant avec ses yeux dorés.

« Qu'est-ce que cette technique ? Un Dojutsu? »


Juichi sourit.

« C'est fini pour toi, en réminiscence du passé, je vais t'expliquer. Un pouvoir héréditaire...en fait, ça n'a rien à voir avec un Dojutsu, car je suis obligé de faire des signes incantatoires, je concentre ensuite mon chakra dans les yeux, et l'illusion se propage par contact visuel...c'est aussi simple que ça. »

Akako cracha un peu de sang, elle était finie. Juichi sortit un Kunaï et fixa la jeune femme.

« Tu es une des seules femmes que j'ai réellement aimé. Je suis désolé mais je suis un Akatsuki maintenant, regarde toi...te laisser en vie nuirait à ma popularité au sein de l'Akatsuki...je suis désolé. »


Elle reconnut les paroles qu'elle même avait prononcé quelques années auparavant, alors que le Kunaï lui tranchait la gorge. Juichi sentit une larme rouler le long de sa joue...toujours aussi sensible... mais c'était nécessaire. L'homme ramassa le foulard qu'il noua à l'arrière de sa tête et il remit en place la coiffe caractéristique de l'Akatsuki. Sortant de la grotte, l'homme sentit les gouttes tomber autour de lui alors que le crépuscule tombait et enveloppait la réalité comme une illusion...tout semblait irréel...la nuit ne connaissait pas de fin, Juichi se massa les paupières, il avait un peu forcé...si la nuit de connaissait pas de fin...l'obscurité de Juichi était percée par un halo lumineux...le halo de la lune rouge se reflétant sur l'océan...


6/Evolution récente :

Juichi s'est révélé être récemment bien plus impliqué au sein d'Akatsuki qu'il ne l'apparaissait au premier abord. Son implication au sein du conflit d'Ame fut découverte par Suna lors de son emprisonnement au sein des cellules de son ancien village et il apparaît qu'il organisa le chaos politique dans le village pour favoriser l'ascension de Pain. Il est donc aujourd'hui considéré comme un criminel de rang S bien plus dangereux qu'on ne le pensait au premier abord. Manipulateur et extrêmement intelligent, Juichi s'est récemment rapproché d'Akasuna no Sasori, développant jusqu'à des liens intimes avec ce dernier qui lui a appris le Kugutsu. C'est cet art qui le poussa à affronter Saniiro, un ANBU de Suna, afin de récupérer un corps pour s'en faire une marionnette. Juichi a en outre bénéficié d'une greffe de pupilles de son ancêtre, Dosan, seul cas connu de ninja maîtrisant parfaitement le Koganegan. Cette greffe lui permit d'assimiler une partie du chakra de son ancêtre et de recouvrer son apparence normale (il était maigre et malade auparavant à cause d'une utilisation trop importante du Koganegan) et ses aptitudes de sabreur. Ayant subit une défaite face à Saniiro, Juichi a disparu après le combat, étant considéré comme mort par les Sunajin, le corps est cependant resté introuvable par les ANBU. Suna n'a donc pas statué sur la mort de Juichi, un Akatsuki n'étant considéré comme mort que si le corps est retrouvé ou que sa bague est ramenée au village. Juichi est en réalité resté dans l'ombre, perfectionnant ses terrifiantes techniques et attendant le moment propice pour revenir. Le déserteur de Suna était activement traqué par Ishite Juuseï, son ancien camarade d'Académie qui aujourd'hui le croit mort.



Test RP
:

Flashback, plus de soixante-dix ans auparavant, plaines fertiles du Pays du Vent bordant le Pays du Feu :


Les deux hommes se faisaient face...une terrible bataille avait eu lieu. Du sang avait été versé et les deux clans n'avaient pu se mettre d'accord. Qui était le gagnant ? Qui était le perdant ? Tout ça n'était plus qu'une question de point de vue, la guerre avait fait des morts...beaucoup trop de morts. Le clan Uchiha combattait pour Konoha, ils devaient reprendre des terres qui leur appartenaient et qui avaient été revendiquées par le Pays du Vent...un croissant fertile dans une époque trouble. Cette ridicule bande de terre n'avait aucun intérêt et ce n'était pas elle qui nourrirait le Pays du Vent...pas plus qu'elle n'était décisive pour le Pays du Feu. En réalité, elle n'était que le prolongement de l'orgueil des hommes et une raison de plus qu'avaient les shinobis de s'affronter. Uchiha Izuna fixait l'homme qui lui faisait face, il était venu en reconnaissance et voilà qu'il se trouvait face à celui qu'ils cherchaient tous...celui qui avait abattu plus de vingt Uchiha et pouvait en combattre plusieurs en même temps...celui que les siens appelaient le Sage de la Voie d'Or ou encore l'Homme au Regard de Feu. Izuna semblait un peu déconcerté de se trouver face à cet homme, son cœur battait la chamade alors qu'une main rassurante se posait sur son épaule.

« Retourne au village, mon frère, je vais en finir avec lui...trop des nôtres sont tombés face à lui. »


Izuna s'exécuta, saluant son grand frère. L'homme en armure de brique se mit face à son adversaire du jour...les bras croisés, le regard grave. L'homme n'était pas effrayé, bien au contraire, il semblait totalement détaché de ce qui se passait en cette plaine. Lui portait une armure légère dorée avec sur le relèvement du col un épis gravé. Ses longs cheveux d'ébène coiffés en catogan, sa barbiche finement taillée, il avait au moins cinquante ans et fixait Madara de ses yeux jaunes. La voix de l'homme retentit, il avait une diction parfaite, on sentait qu'il était sûr de lui.

« Uchiha Madara, je te demande de quitter ces terres, elles nous appartiennent légitimement. Le sang a suffisamment coulé ici. »


Madara lui sourit, activant son Sharingan, il savait ce qui découlait de ce conflit. Son éventail sur le dos, il avait la force du Katon et le soutien du Fuuton de son arme. L'adversaire n'avait pas de choix que se soumettre à la puissance des Uchiha, comme l'avaient fait les autres avant lui...cette guerre se  finissait aujourd'hui et maintenant.

« Ces combats sont vains, Fukarasu Dosan. Mon niveau n'est pas comparable au tien, je veux t'affronter depuis un bon moment, mais cette fois, tu ne t'échappera pas ! Dansons ensemble ! »

Madara sortit la lame de son éventail et se jeta sur son adversaire qui avait déjà sorti son katana. Les mouvements des deux hommes étaient semblables à un ballet...un ballet extrêmement rapide qui annonça le niveau du combat. Madara était offensif, rapide, puissant et Dosan n'était pas en reste.La danse des lames s'enchaînait, aussi destructrice que belle. Des étincelles tombaient sur le sol ça et là alors que le fer du katana croisait celui de l'éventail. Les yeux rouges de Madara roulaient comme des billes, anticipant chaque techniques et chaque botte du Fukarasu, permettant à l'Uchiha de réaliser des attaques improbables et impossibles à contrer pour un ninja non-sensoriel. Les yeux jaunes de Fukarasu Dosan bougeaient aussi avec la même fréquence, il arrivait à contrer les attaques du Sharingan, pas simplement au niveau des illusions. Alors qu'il ne s'y attendait pas, Madara fut repoussé par un violent coup de pied.

"Impossible, tu as contré tous mes coups."


Dosan considéra son adversaire, il était plus âgé et plus posé, il préférait éviter que cet affrontement ne dure trop longtemps.

"J'ai entraîné mes yeux à suivre vos mouvements, je suis immunisé contre le Sharingan et ses effets. Cet affrontement peut cesser maintenant, cette terre est assez grande pour nos deux peuples."

Dosan avait plus d'expérience, il était un homme de paix, ce n'était pas le cas de Madara qui voulait à tout prix en finir. Le chef du clan Fukarasu ne nourrissait aucune frustration de ne pas avoir été Kage, ce qui n'était pas le cas de Madara qui avait laissé son ami Hashirama prendre le siège d'Hokage. Madara effectua des mudras, leur complexité en disait long sur la technique qu'il comptait lancer...le mudra du signe annonçait un katon.

"Garde tes paroles et danse ! Katon : Gôka Mekkyaku !"


Madara cracha une importante colonne de feu, les yeux de Dosan s'écarquillèrent. L'homme vit le feu se rapprocher à une allure impressionnante. Il sortit un parchemin et se mordit le pouce, scellant de son sang le symbole qui se trouvait au centre du parchemin. Le symbole du Suiton, un imposant bouclier aqueux se forma autour de Dosan. La langue de feu recouvrit l'eau, la faisant s'évaporer, une manche de Dosan prit feu. Il sentait la chaleur malgré la protection, il sentait également sa peau et ses cheveux brûler à certains endroits. Une attaque ultime dès le début du combat...Madara était un impulsif. Le bouclier aqueux disparut lorsque le feu disparut à son tour et Dosan se leva.

"Tes attaques sont puissantes...mais la haine doit être bannie de ce monde, elle ne te mènera nulle part...ta vie n'est qu'illusion...à défaut de pouvoir te battre, j'espère au moins te faire ouvrir les yeux, même si cela passe par l'affrontement."

Dosan effectua quelques mudras, ses yeux se gorgèrent de chakra. Madara eut une sueur froide...il sentit son échine frissonner. Des poissons et des créatures marines apparurent autour de lui alors que des algues le ligotaient.

"Qu'est-ce que cette technique ? Le Koganegan ne peut pas m'affecter !"


Dosan effectua un nouveau mudra et deux lamproies mordirent l'Uchiha sur l'épaule, elles pompaient son chakra pendant que deux crabes géants découpaient son armure pour le rendre plus vulnérable.

"Le Koganegan comme le Sharingan ne sont que des armes ninjas...leur niveau dépend de celui de l'utilisateur. Tu es très doué, Madara, mais je me refuse à te tuer, je ferai changer la mentalité de ce monde...je ne mériterais pas mon titre de philosophe si je n'étais pas capable de te sauver du mal qui te ronge !"

Madara sentit les pinces découper le métal de son armure et cette dernière tomba au sol alors que les lamproies continuaient de sucer son chakra. Dosan avait profité de l'attaque monstrueuse de Madara pour lancer son Genjutsu, il était brillant, un Shinobi adepte de stratégies fines. Madara ferma les yeux, ils se réouvrirent avec un motif circulaire.

"Mangekyô Sharingan !"


Les lamproies, les crabes et les algues furent balayés. Madara observa son adversaire et le toisa. Il lança alors sa technique.

"Tsukyomi !"


Dosan était déjà crucifié et il voyait Madara prêt à l'empaler pendant des heures durant. Le combat ne faisait que commencer et l'Uchiha comptait utiliser ses pupilles pour vaincre son adversaire déjà bien affaibli en terme de chakra et d'endurance. Malgré cela, l'illusion se désagrégea au profit du monde réel à la plus grande surprise de Madara, Dosan se trouvait derrière lui, toujours aussi calme en dépit de ses brûlures conséquentes. L'homme parlait calmement, pourtant on sentait qu'il avait utilisé une grande quantité de chakra.

"Les voilà donc,  les pupilles de la Haine...j'attendais le moment où tu les sortirais. Grâce à mes yeux, je sens qu'elles te rongent, elles t'affaiblissent et te dévorent tous les jours un peu plus, te faisant basculer soit vers l'obscurité et la perte de lumière, soit vers un chemin beaucoup plus obscur encore, celui des ténèbres et de la convoitise des attributs de ton clan. A moi de te montrer mes trouvailles, mes pupilles ne sont pas destinées à la guerre, mais à combattre la violence qui n'a plus de place dans mon coeur, ni dans le tien d'ailleurs. Taiyou Koganegan !"


Les yeux de Dosan devinrent bleus, avec un certain motif rappelant les algues, l'homme effectua à nouveau un mudra. Des centaines de créatures marines apparurent, prêtes à bondir sur Madara qui écarquilla les yeux à nouveau. La montagne de créatures s'abattit sur lui, le recouvrant totalement pour l'entraver. C'est alors qu'une masse bleue apparut...croissante...majestueuse. Le Susanoo balaya les créatures et frappa dans la direction de Dosan de son épée. Le Sage aux Koganegan eut juste le temps de sauter de côté, mais le souffle le projeta contre un arbre, lui arrachant un cri de douleur. Madara cracha un peu de sang, il portait sa tunique et n'avait plus de cuirasse.

« Voici mon pouvoir réel...qu'est-ce que tes paroles ont à faire contre ça ? C'est l'heure du bal maintenant ! »

Le Susanoo lança une volée de Megatama qui détruisirent plusieurs hectares de forêt, annihilant Dosan par la même occasion. Il ne sortit du corps du Sage que quelques poissons. Le véritable Dosan avait un bras sévèrement blessé et saignait abondamment de tout le corps, il se trouvait sur un rocher face au Susanoo, un œil fermé.

« Mon œil droit se repose...mon œil gauche ne veut abandonner. Ton cas est inquiétant Madara...je suis vraiment navré...mais je vais devoir passer au niveau supérieur. Tu veux danser, fais attention, j'ai la fâcheuse tendance à marcher sur les pieds de mes partenaires...et je met la langue au premier rendez-vous ! Fuuton : Maboroshi Jikoku ! (illusion des ténèbres infernales) »

Les mudras s'enchaînèrent. Madara regarda le ciel au-dessus de lui s'obscurcir...c'était mauvais. Trois puissantes tornades titanesques s'abattirent sur le Susanoo, fissurant son épais manteau de chakra. Madara redoubla d'effort en ricanant.

« Mon Sharingan me permet de voir venir tes coups...tu n'as pas été malin sur ce coup, je peux renforcer le Susanoo, tu as perdu !"

« Ne crie pas victoire...ma technique est couplée à un puissant Genjutsu, ce que tu vois est décalé d'environs six secondes et et les trois dizièmes qui sont nécessaires à ton Sharingan pour analyser la technique. »


La véritable action fut alors visible...le Susanoo avait été transpercé par l'attaque et avait disparu. Madara eut juste le temps de contrer une des tornades avec l'éventail. Il fut projeté à plusieurs mètres. L'Uchiha se releva, ressaisissant son éventail, il était torse nu et crachait du sang, il avait épongé des blessures. Dosan aussi était dans un sale état.

« Enfoiré ! Je t'ai sous-estimé. Toi et les tiens, vous périrez tous quoi qu'il arrive...mes pouvoirs dépassent les tiens. »

« Tu as raison...mais je ne laisserai jamais les ténèbres ni la haine s'emparer des miens. »


Les deux hommes se ruèrent l'un sur l'autre, Dosan reculait, parant chaque coup de Madara. Ils combattirent plusieurs secondes, sautant d'arbres en arbres, de débris en débris, laissant s'échapper des gerbes d'étincelles. Puis Madara recula...composant des Mudra...Dosan composa les mêmes, ils étaient tous deux sur un rocher soulevé par le Susanoo. Madara cracha ses flammes, Dosan sa colonne de vent sous pression. Les deux éléments s'entrechoquèrent, provoquant une puissante explosion...

Récemment, quelque part :


Noir...tout était noir...l'intérieur d'une bâtisse dont aucune bougie ni lumière ne venait briser. Etait-ce le paradis ? Etait-ce l'enfer ? Peut-être la mort. Qui pouvait maintenant prédire de ce qui allait se passer ? La guerre avait apposé son sceau indélébile dans les esprits et les mentalités. Au fond, Juichi n'en gardait qu'une immense amertume...l'amertume de ne pas avoir su quoi faire...l'amertume d'avoir laissé son village se tourner vers une lumière blafarde et mauvaise. Sabaku no Gaara, le Kazekage, un gamin qui se disait l'héritier de grandes idées...foutaises. Tout ça n'était qu'une grosse mascarade, une sorte de soin palliatif servi aux habitants des villages cachés pour faire avaler la pilule de la déliquescence d'un système qui n'avait plus lieu d'être. Comme beaucoup avant lui, Juichi s'était tourné vers les ténèbres...mais dans les ténèbres, l'illusion n'était plus possible. C'était dans les ténèbres que la vérité éclatait et c'était dans les ténèbres que le dénouement arriverait. Ils lui avaient tous tourné le dos : son village, ses collègues, Akako et ses deux petits laquais. Même Juuseï n'avait pas su ouvrir les yeux, ils pouvaient tous voir mais étaient aveugles, ils ne pouvaient saisir l'essence ni le fond des choses. A la lumière du Taiyou Koganegan, Fukarasu Juichi, Onzième chef du clan Fukarasu pouvait voir la vérité. Le chakra de Dosan, la Légende du Sable, coulait dans ses méridiens, il avait vaincu la maladie en se greffant les pupilles de son ancêtre. Maintenant, tout était plus clair, Dosan avait eu des visions et des révélations, il méritait le titre de divinité lui-aussi. Juichi avait passé des mois à méditer dans sa cabane, et maintenant tout était plus clair, il pouvait le dire, il entrevoyait la Vérité. La guerre, les combats, tout ça n'était que fioriture. Madara avait eu raison, comme bien souvent, l'homme est irresponsable et indigne du cadeau de liberté qu'on lui a fait. Qu'importait ce qu'on faisait pour parvenir à ses fins, lorsque le plan Oeil de la Lune serait lancé, tous les compteurs seraient remis à zéro et les choses reprendraient leur forme originelle. L'opprobre subie par ce monde lors des multiples affronts commis par les ninjas serait effacée et la dette envers cette planète maltraitée serait payée. La moisson avait déjà commencé...le blé était mûr et il fallait prendre garde à enlever les barbes et à bien le conditionner.  A la lumière cramoisie de la Lune Rouge, l'Aube prenait forme et le grain devenait mature. Les yeux de Dosan avaient éclairé la vie, maintenant Juichi comprenait ce qu'impliquait de porter les pupilles du Philosophe, il avait la Sagesse en lui. Pas de chakra naturel, pas de technique annexe...simplement la vérité. Pain disait parfois avoir des révélations grâce aux Rinnegan, il pouvait ainsi lire l'âme des gens qu'il croisait. Juichi pouvait simplement voir la Vérité. Le chakra qui infusait en lui était d'une nature tellement particulière, c'était comme se sentir enveloppé d'un manteau protecteur et rassurant. Il avait pris connaissance du cheminement intérieur de son ancêtre et avait maintenant compris son génie. Il ne s'agissait pas simplement d'un ninja mais surtout d'un grand génie qui avait compris la Vérité sans la dénaturer. Après avoir plongé son corps dans cette substance qu'on appelait Vérité et que ses pores se soient imprégnés du fluide délicieux, Juichi y voyait plus clair.

Les yeux clos, le Taiyou Koganegan activé, Juichi méditait, en position de Bouddha, le chakra infusait en lui, au début, utiliser son Dôjutsu supérieur lui consommait beaucoup de chakra, maintenant il avait appris à s'accommoder et à l'apprivoiser, il pouvait l'activer des heures durant et contempler le monde. Derrière lui, une forme bougea, la silhouette était apparue instantanément. Il s'agissait d'une femme, plutôt jeune, son aura était jaune et elle portait les mêmes pupilles que Juichi.

"Ton entraînement porte ses fruits, Juichi. Mon père méditait durant des jours entiers, tu es encore loin du compte, mais tu commences à peine à explorer les possibilités de ces pupilles."


Portant sa tunique de soie habituelle et le pantalon de l'Akatsuki, Juichi ouvrit faiblement les yeux et se tourna vers la jeune femme. Ses yeux étaient d'un bleu hâlé, gorgés de chakra. Sa voix retentit alors, toujours aussi posée et calme qu'à son habitude.

"Madara-senseï m'a appris à contrôler mon chakra très finement, mon entraînement m'a permis d'apprendre tout ce que je devais savoir sur mon Dôjutsu."


La jeune femme fit une moue particulièrement contrariée, on sentait une sorte de déception dans son attitude.

"Collaborer avec Uchiha Madara est une hérésie, notre clan a juré leur perte. N'oublie jamais le serment que tu as fait à Dosan en empruntant ses yeux et son chakra...tu dois poursuivre la voie du Juste et stopper là ta dérive, Juichi."


Juichi sourit et émit un petit ricanement. Il se leva et s'approcha lentement de la jeune femme, stoppant ainsi sa méditation. La jeune femme portait une impressionnante parure de pierres précieuses et la même tunique de soie magnifique que Juichi, sur son col était brodé un entrelacement d'épis de blé.

"L'heure n'est plus au questionnement, Maiko...tu es morte depuis longtemps, tu n'as plus de rôle à jouer en ce monde. Tu n'as même pas trouvé de mari de ton vivant...tu es décédée à vingt-cinq ans. Quelle leçon puis-je tirer de ton existence ?"


La projection de Fukarasu Maiko fut perturbée, comme une interférence, et elle rit à son tour, un rire qui n'avait rien d'innocent et qui semblait motivé par des desseins aussi sombres que ceux de Juichi.

"Pourtant Père a scellé une partie de mon chakra dans ses yeux, de manière à ce que je vive en lui...c'est une des propriétés du Koganegan...ce qu'il ne savait pas, c'était que ces yeux devaient être greffés pour que la technique s'enclenche. Je fus une très grande utilisatrice de ce Dôjutsu que tu affectionnes tant...et maintenant tu es le dernier, je suis ta seule confidente, tu n'as tout simplement pas le choix."


Juichi sourit à nouveau, visiblement la joute verbale était à son goût. Les deux Fukarasu se toisaient avec un certain sarcasme.

"Oui...il semblerait que nos destins soient scellés, tu continueras à vivre en moi. Mais je suivrai ma voie...ta voie est bien trop manichéenne à mon goût. Ce monde n'est qu'une vaste fumisterie et en ce sens tu n'as aucune leçon à me donner, tu es morte car tu as trop utilisé le Koganegan...la pupille n'a laissé qu'un corps famélique de toi...ta méthode était la mauvaise. Tu seras une compagne de bavardage tout au plus...au mieux tu pourras récolter l'honneur de me tenir compagnie...un rôle tout trouvé pour la courtisane que tu fus. Je dirige le clan maintenant et si tu veux continuer de vivre, ta seule alternative est de t'en remettre à moi et d'accepter le fait que tu m'es obligée."


Le sourire sur le visage de Maiko disparut, on sentit comme une sorte de résignation. La jeune femme avait trouvé en Juichi un étrange personnage.

"Tu es rongé par l'obscurité et les ténèbres, Juichi...je ne peux pas te laisser détruire le village. Toi et les tiens avez fait bien trop de dégâts, même si cela signifie l'extinction du clan, je devrai te stopper à un moment ou à un autre. J'ai encore tous les secrets de ta pupille et je ne te les dévoilerai que sous certaines conditions, le fait que tu t'éloignes de Madara et de ton Sasori en sont la condition. "

Juichi sourit à nouveau, le chakra de Dosan infusait en lui. Il y avait une démence assurée dans son regard et son visage. Le ninja fixait son ancêtre avec une sorte de rictus. Il savait maintenant que tous ceux qui l'avaient rejeté n'avaient pas réussi à le stopper.

"Soit...tu peux chercher à me stopper si tu le souhaites...femme. Tu n'as plus ton titre de noblesse, tu n'es donc plus autorisée à sortir sans mon autorisation, car c'était comme ça que vous étiez traitée avant Dosan non ? Je suis le chef du clan, je décide donc d'instaurer à nouveau cette règle. Quant à tes prétendus secrets de bonne-femme...tu les divulgueras, de gré ou de force. Un vent de changement souffle maintenant sur le monde. Madara est mon maître, quant à Sasori, il m'a ouvert les yeux sur beaucoup de choses, j'ai compris son Art et il est le premier à m'avoir compris depuis des années, appelle ça un ami si tu veux, moi j'appelle ça un partenaire et un frère de cause. J'espère que tu es prête à admirer tout ce qui va se passer maintenant Maiko..."


La jeune femme semblait totalement déçue des propos de Juichi. L'homme s'était levé, il enfila sa cape et la boutonna, dévoilant les nuages rouges et ses ongles peints de cyan. Sa bague à l'effigie de l'Océan était portée fièrement. Il avait perdu son combat contre Saaniro et avait du battre en retraite et disparaître durant des mois, c'était les ordres de Madara-senseï, mais maintenant il était temps de réapparaître. Une fois que le vêtement fut totalement boutonné, Juichi lança un regard à Maiko et continua sa tirade, toujours aussi froid.

"...l'Aube va se lever sur ce monde, une Aube nouvelle, à la lumière du clair de la Lune Rouge, la vérité sera révélée. Les aveugles verront enfin qu'ils ont eu tort jusqu'à présent. Il est temps pour moi de me remettre au travail, je n'ai toujours pas ma marionnette et en parlant de Sasori, il n'a toujours pas honoré notre marché, j'ai hâte de savoir comment a évolué sa collection."


L'Akatsuki tourna les talons et se dirigea vers la porte, le spectre de chakra de Fukarasu Maiko disparut...la jeune femme n'avait en fait jamais vraiment existé dans la pièce et était le pur produit du Taiyou Koganegan, résidu de chakra d'une personne désincarnée. Etait-elle seulement réelle dans l'esprit de Juichi ou était-elle une autre de ses hallucinations ? Quoi qu'il en était, quelque soit ses propos, elle n'avait pas réussi à faire changer l'Akatsuki d'opinion. Les convictions idéologiques ne changeaient pas, il était à nouveau prêt à donner sa vie pour la cause et l'Organisation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yakushi Kabuto1
avatar
Messages : 104
Date d'inscription : 03/07/2013

Feuille de personnage
Santé:
300/300  (300/300)
Chakra:
550/550  (550/550)
Rang: Leader Leader
MessageSujet: Re: [Akatsuki] Fukarasu Juichi   Ven 20 Déc - 16:57
Citation :

Ortho: Excellent
Niveau RP: Excellent
Effort: OSEF mais gavage! 21 pages, c'est monstrueux!

Sasodomite et moi-même avons lu cette fiche et comme on pouvait s'y attendre c'est du gavage de porcos. L'idée finale du chakra de la chtiote soeur scellé dans l'oeil greffé est, à mon sens, une idée super sympa. Pour le reste, c'est un perso inventé qui s'est vraiment greffé dans l'univers et qui mériterait d'être repris par Kishi (Même si il le jouerai moins bien que toi \o/ ). Simple petite pique pour désenfler tes chevilles, n'oublie tout de même pas que même si ton personnage peut avoir une grande importance, il vaut mieux éviter de le rendre lui et son clan surhumains en les faisant rouler sur tous les plus grands comme Madara et toute la clique. C'est juste un petit rappel, ton combat Dosan vs Madara était bien mené mais je préfères prévenir que guérir Wink

Allez, dégage demander ton perso pour que le pantin te valide!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

[Akatsuki] Fukarasu Juichi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Akatsuki Rising
» Recrutement Akatsuki
» [Antre] Repaire de l'Akatsuki
» Présentation Akatsuki Kain [Validée]
» Test: Qui aurait été votre petit copain à l'akatsuki et qui aurais-été-tu?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Unleash the Bijuu :: "°o.O Le Forum O.o°" :: Introduction :: Règles du RP :: 3. Tout sur les personnages inventés :: Archives-